• 30° à l'ombre de la terrasse... Je n'ai pas eu le courage de sortir l'échafaudage (petit) pour continuer à décoller le merveilleux papier peint à rayures marron qui orne encore quelques murs !

    Je n'ai pas eu le courage non plus de bêcher un bout de jardin pour y planter mes tomates ! Les plants attendront bien quelques jours. Le thym, l'aneth, la menthe, le basilic aussi... 

    Autant dire que pour le moment mes préoccupations sont très matérielles et ma grande interrogation est : l'enduit décoratif du salon, on le fait de quelle couleur ? Blanc pur ou blanc à peine teinté ? Et le mur du fond ? "Je verrais bien un bleu "canard" pas trop foncé qui irait bien avec le jaune moutarde du canapé... T'en penses quoi" ? 

    Et je vous fais grâce des autres pièces de la maison, ce serait fastidieux.

    Quelques chose me dit néanmoins que dans les semaines qui viennent, je vais exercer mes "talents" de peintre davantage sur des murs que sur des toiles ! 

    A tout cela je vois un avantage non négligeable : politique, fait de société, faits divers passent très haut au-dessus de ma tête... 

    Je vous quitte, ma minette m'attend sur la terrasse et la bière au frigo !  


    8 commentaires
  • C'est quand même extraordinaire que ce soit moi, digne représentante de la race féline qui doive jouer du clavier en lieu et place de "maîtresse" (tu parles) ! Souliko m'a dit ce matin : "pas le temps d'écrire, je dois décoller la tapisserie, alors tu t'y colles..". et en plus elle fait de l'humour !

    Sur la photo ci-contre j'ai bonne mine mais si vous m'aviez vue il y a quelques temps ! Il y a un mois, je me suis retrouvée enfermée, seule toute la journée, dans le grenier, avec mes croquettes, de l'eau et ma caisse privée... A part me faire les griffes sur la chaise paillée, je me suis demandée ce qui avait bien pu motiver cette punition inique. 

    Au moment où j'ai enfin cru mon calvaire terminé, cette traitresse de maîtresse, m' a mise dans ma cage de transport (je déteste ça), puis dans ce que les humains appellent une voiture. Elle avait beau me parler, moi, je n'étais pas vraiment rassurée.

    Et puis la voiture s'est arrêtée. Je ne savais pas du tout où nous étions, il y avait des inconnus qui parlaient, riaient, faisaient du bruit. J'étais terrorisée et pour tout arranger, j'ai de nouveau été enfermée dans une pièce inconnue. Heureusement j'entendais la voix de maîtresse mais elle semblait insensible à mes miaulements déchirants. L'horreur ! 

    Petit à petit les bruits ont diminué jusqu'au silence. La porte s'est ouverte, ma Souliko souriait, m'invitait à sortir... J'ai découvert avec la plus grande prudence, ma nouvelle maison et l'invraisemblable capharnaum qui y régnait ! Pas désagréable pour un chat... mais la première nuit, j'ai quand même dormi sur le lit des humains. En bon chat de garde je me devais de les rassurer ! 

    Je suis restée à l'intérieur toute une semaine ! Ils avaient peur que je m'échappe et que je parte ! Ca va pas, non ? Partir, seule ? Sans mes croquettes, mes coussins et mes câlins ? Affronter la nuit, la faim, les chats de mauvaise fréquentation et des humains pas toujours sympas ? Et puis, qui serait là pour s'occuper de mes humains à moi ? 

    Je suis donc restée. J'ai découvert le jardin et le grand parc à côté où il y a tout le nécessaire pour contenter un chat : souris, oiseaux, lézards... 

    L'ordre est revenu dans la maison, les cartons ont disparu et je trouve que maîtresse a l'œil un peu plus vif et l'air un peu moins fatiguée. Quelquefois je les entends discuter, elle et son humain. Ca parle de couleur des murs, de parquet, de cuisine... tout ça me laisse penser que ce n'est pas demain qu'on va repartir ! Ouf !

    J'espère profiter longtemps de la grande terrasse, à l'abri du soleil ou de la pluie, étalée sur mon tapis et regarder mes humains déguster paisiblement une bière bien fraîche. 

    Chat va mieux !

     


    8 commentaires
  • Le chat m'a susurré que nous étions le 21 mars, jour ô combien extraordinaire puisqu'il vous a accueilli en ce monde ! J'espère continuer encore très longtemps cette heureuse habitude, vous souhaiter chaque année un

    Joyeux Anniversaire cher Dr WO !


    1 commentaire
  • Alors à un peu plus tard, quand je n'aurai plus mal au dos, aux bras et à la tête ! Si tout se passe bien samedi soir je dormirai dans ma nouvelle maison et si tout continue à bien se passer, lundi prochain j'aurai internet et tout ce qui va avec ! Le gentil maçon aura fait les travaux les plus salissants (abattre une cloison et démonter une cheminée), les autres suivront. Je précise pour ceux qui seraient étonnés que l'on enlève une cheminée, que celle-ci est dans la cuisine et qu'elle prend beaucoup de place. Donc....

    En attendant priez Dieu, Allah, Vishnou ou qui vous voulez qu'il ne pleuve pas ce jour là. Je vous en remercie par avance ! 


    6 commentaires
  • On n'en trouve plus que rarement, elles ont des pépins et la clémentine lui fait une concurrence féroce. Je veux parler des mandarines. Les mandarines que je trouvais le matin de Noël au pied du sapin, quand j'étais petite, avec le sabot en chocolat et le "petit" Jésus en sucre rose dedans ! Quand on les épluchait, elles embaumaient toute la maison.

    Je n'en avait plus trouvé depuis fort longtemps, or l'autre jour il y en avait au magasin bio où je vais assez souvent. J'ai retrouvé en quelques secondes le parfum et le goût des fruits de mon enfance. Une merveille ! 

    Il y a comme ça dans la journée des moments de pur bonheur...odorant et gustatif ! 


    6 commentaires