•  

    Le tulipier de mon jardin...

    Il y a des jours où je suis pleinement consciente de ma chance : vivre à la campagne !  J'oublie même de râler contre l'abandon des "territoires", le manque d'évènements culturels, de distractions, etc... Oui, je suis confinée mais je peux sortir, jardiner, faire mes courses chez les producteurs locaux (excellents) sans craindre le moindre rapprochement avec un quidam excité ! 

    Et puis, au final, cela ne change pas tellement mon quotidien. Mon atelier est chez moi, j'ai encore pas mal de bricolage à faire et le jogging ne me manque pas pour la simple raison que je déteste ça !

    J'ai par contre une pensée émue et compatissante pour les personnes et les familles confinées en ville dans des studios ou des appartements plus petits que mon salon...

    J'hésite, d'ailleurs… Quand tout ça sera fini, aurons nous dans neuf mois une explosion des naissances ? Une explosion des divorces ? Ou les deux ? 

    Quoiqu'il en soit, je souhaite beaucoup de courage aux citadins !

    Et comme un peu d'humour ne peut pas faire de mal, un dessin trouvé sur Facebook...

    A tous les citadins...

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Moment de pure zenitude...

     


    1 commentaire
  •  

    Petite aquarelle "gouachée" 26 x 26 cm


    6 commentaires
  • Quand Zohra Bitan se lâche sans langue de bois… 


    4 commentaires
  •  

    Grande nouvelle, je manque à Eklablog ! Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le site hébergeur. A bien y regarder, cela fait 9 mois, le temps d'une gestation humaine, que je n'ai pas mis le nez dans mon blog. La faute à ma "bofitude" assumée ou, autrement dit, à un "aquoibonisme" persistant.

    Ecrire ? Pour parler de quoi ? De politique ? Ras-le-bol ! Et puis, d'autres le font tellement mieux que moi.

    Pour râler, vitupérer, s'indigner ? Certes, il y a des raisons évidentes de râler, vitupérer, s'indigner, mais après ? Sauf à devenir insomniaque, angoissé ou ulcéreux de l'estomac, je n'y vois pas grand intérêt.

    Je ne suis, bien sûr, pas complètement inconsciente et j'ai suivi ces derniers mois les péripéties diverses et variées d'un monde d'où le plus élémentaire bon sens semble exclu, où la bêtise le dispute à la médiocrité et à la lâcheté. C'est d'une tristesse absolue… 

    Quant à écrire pour parler de ma vie, je ne vois pas trop qui cela peut intéresser d'autant qu'il n'y a pas de quoi passionner les foules. Au quotidien, elle ressemble à celle de millions de personnes, avec ses bonnes et ses mauvaises surprises, ses jours heureux ou malheureux. 

    N'allez pas croire que je suis dépressive pour autant ! C'est simplement qu'il me semble vivre dans un monde qui ne me ressemble pas, un peu comme un extraterrestre qui débarquerait sur terre sans le mode d'emploi en se demandant ce qu'il fait là. 

    Pour preuve de mon bon état mental, j'ai dégusté cet été en Bretagne, avec bonheur et sans fanfare, le homard pris en photo ci-dessus. La bête pesait bien ses 2 kgs 500... J'ai même eu une pensée pour ce pauvre François de Rugy  ! 

    Et comme pour cause d'hiver j'ai arrêté la peinture murale, j'ai recommencé la peinture sur toile ! Moins fatigant mais plus "prise de tête".

    Il y a si longtemps qu'aux rives de Naxos Ariane attend Thésée… (92 cm x 73 cm)

     


    7 commentaires